Télévision

Publié le par STÉPHANE LOISELEUX

TélévisionTélévision
HannibalLE 25 09 2013 sur CANAL+ SÉRIES à 20h50
-16 
Saison 1

Il est le croquemitaine absolu, la star des serial killers, un homme de goût qui n'aime rien tant que déguster le foie de ses victimes avec des fèves, le tout accompagné d'un bon chianti, en écoutant "Les Variations Goldberg" de Jean-Sébastien Bach. Après les quatre best-sellers de Thomas Harris ("Dragon rouge", "Le Silence des agneaux", "Hannibal", "Hannibal Lecter : Les origines du mal"), cinq adaptations au cinéma (LE SIXIÈME SENS, LE SILENCE DES AGNEAUX, HANNIBAL, DRAGON RO UGE et HANNIBAL LECTER : LES ORIGINES DU MAL), Hannibal Lecter débarque sur le petit écran pour un festin de morts violentes et de visions apocalyptiques.

L'action de la série se déroule avant qu'Hannibal Lecter soit emprisonné dans sa cellule haute sécurité. Brillant, méticuleux, tiré à quatre épingles, le docteur Lecter fait équipe avec Will Graham, son adversaire dans "Dragon rouge". Gravement perturbé, introverti, Graham est capable de pénétrer les cerveaux malades des psychopathes et de ressentir toutes leurs émotions. Pour une enquête délicate, son supérieur du FBI va lui adjoindre les services du docteur Lecter, qui sera trop content de manipuler Graham et, dans le même temps, de remplir son gardemanger.

Créateur de DEAD LIKE ME et de PUSHING DAISIES, des séries hantées par la mort, à la fois drôles et mélancoliques, Bryan Fuller semblait prédestiné à travailler sur HANNIBAL, série dont il est à la fois créateur, scénariste, showrunner et producteur exécutif. S'il ne cache rien des exactions de Lecter et des tueurs en série dont il croise la route, Fuller s'intéresse particulièrement à l'affrontement psychologique entre ses deux "héros" : Hannibal Lecter et Will Graham. "Ne me psychanalysez pas, vous n'aimeriez pas savoir ce qu'il y a dans ma tête", affirme le profileur du FBI à Lecter, qui le dévore... du regard. Si HANNIBAL s'apparente à une série d'enquêtes avec deux investigateurs brillants (dont l'un est un serial killer), pour Bryan Fuller, "c'est une histoire d'amour entre deux personnages".

Le docteur Hannibal Lecter a déjà été incarné par trois acteurs au cinéma (Brian Cox, Anthony Hopkins et le Français Gaspard Ulliel), mais c'est Anthony Hopkins qui l'a immortalisé, avec son regard fixe, sa diction robotique et sa propension à terrifier avec une incroyable économie de moyens, "une douceur oblique", selon les mots de l'acteur. Pour parvenir à faire oublier la performance d'Anthony Hopkins, récompensée par un Oscar en 1992 pour LE SILENCE DES AGNEAUX, il fallait un acteur brillant, aussi délicat que puissant. Pour son serial killer glouton, Bryan Fuller a choisi l'acteur danois Mads Mikkelsen, découvert par Nicolas Winding Refn (la trilogie PUSHER, LE GUERRIER SILENCIEUX), récompensé par un prix d'interprétation à Cannes en 2012 pour LA CHASSE.

Will Graham, précédemment incarné par William Petersen et Edward Norton, est campé ici par le Britannique Hugh Dancy, vu dans LA CHUTE DU FAUCON NOIR et MARTHA MARCY MAY MARLENE. Ami de Mads Mikkelsen depuis le tournage du RO I ARTHUR, c'est lui qui a suggéré son nom à Bryan Fuller.

Pour réaliser les treize épisodes de la première saison d'HANNIBAL, Bryan Fuller a fait appel à des cinéastes passionnants comme David Slade (30 JOURS DE NUIT), James Foley (COMME UN CHIEN ENRAGÉ ou, plus récemment, plusieurs épisodes de la série HOUSE OF CARDS), ou le chef opérateur Guillermo Navarro, fidèle collaborateur de Guillermo del Toro et lauréat de l'Oscar de la meilleure photopour LE LABYRINTHE DE PAN.

Le tournage de la saison 2 pour NBC, qui comptera également treize épisodes, débutera en 2013.

Vidéo

Publié dans Télévision

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :