Télévision

Publié le par STÉPHANE'S BLOGS

Laurence Anyways

Mercredi 13 mai 2015 à 20h50

Rediffusion vendredi 29.05.17 à 0h50

ARTE +7

Laurence, professeur de littérature, a décidé de devenir femme sans renoncer pour autant à sa relation avec la flamboyante Fred. Pour son troisième long métrage, le prodigieux québécois Xavier Dolan nous livre le récit poignant et intime d'un couple en pleine mutation. Une réalisation audacieuse et à l'esthétique soignée avec un Melvil Poupaud magistral.

© Shayne Laverdière

© Shayne Laverdière

Le Québec, à la fin des années 1990. Le jour de son 35e anniversaire, Laurence, professeur de littérature, avoue à sa compagne qu’il s’est toujours senti femme. Dévastée, Fred le quitte, avant de revenir sur sa décision. Elle l’aide à accomplir sa mue, mais s’enfonce peu à peu dans la dépression. Le couple explose, puis se retrouve quelques années plus tard ...

Je, tu, elles

Plus qu’une quête identitaire, Xavier Dolan capte, sur dix ans, les retrouvailles et les déchirements d’un couple dont l’amour s’abîme dans des désirs inconciliables. Malgré les insultes, Laurence, éblouissant Melvil Poupaud, renaît à lui-même avec une foi inébranlable alors que la déjantée Fred se découvre dans le même temps un incompressible besoin de normalité. Imprimant sa marque jusque dans les costumes nineties, l’homme-orchestre Dolan ne ménage pas ses efforts, entre tableaux aux couleurs pop, ralentis poétiques, bande son omniprésente, mêlant new wave et variété, emprunts à l’esthétique des clips et de la publicité, foisonnement de références cinéphiles et littéraires… Cette stylisation à l’extrême n’écrase pas les personnages, mais leur transmet une énergie fulgurante qui ne cesse de bouleverser.

Publié dans Télévision

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :