Télévision

Publié le par STÉPHANE'S BLOGS

Benjamin Voisin et Sami Outalbali dans "Fiertés" de Philippe Faucon (ARTE)

Benjamin Voisin et Sami Outalbali dans "Fiertés" de Philippe Faucon (ARTE)

Une mini-série poignante à voir ce jeudi 3 mai 2018 à 20h55

Retour sur 30 ans de lutte LGBT.
« Fiertés », une série en trois épisodes est à retrouver sur ARTE 

Une mini-série de Philippe Faucon

La mini-série "Fiertés" retrace le combat pour les droits des minorités sexuelles en France à travers le récit intime de trois générations et trois destins d'hommes. Série chorale, "Fiertés" est une chronologie de la tolérance et une saga familiale. Une mini-série en trois épisodes réalisée par Philippe Faucon. En replay jusqu'au 16 mai. En VOD et DVD.

1/3

Avec justesse, Philippe Faucon ("Fatima") retrace le combat pour les droits des minorités sexuelles en France à travers trois générations et trois destins d'hommes. Un récit émouvant, porté par un casting de haute volée (Samuel Theis, Stanislas Nordey, Frédéric Pierrot). Premier épisode : au printemps 1981, Victor, 17 ans, noue une relation amoureuse secrète avec Selim ...

Printemps 1981. À la veille de l'élection présidentielle, Victor, 17 ans, prépare son bac entre sa petite amie Aurélie et le chantier sur lequel il travaille les week-ends, sous la direction de son père, Charles, ardent partisan de Mitterrand. Un jour, lui et Selim, le fils du contremaître, nouent une relation amoureuse secrète. Charles les surprend et, choqué, rejette la responsabilité sur Selim, qu'il licencie. Au lycée, la rumeur se répand, comme les sarcasmes, à l'encontre de Victor. Perdu et blessé, le jeune homme s'efforce de refouler ses désirs sous la pression de son père et malgré le soutien silencieux de sa mère, Martine. Il finit par s'aventurer, un soir, dans un lieu de rencontres entre hommes. Il y croise Serge, un militant de la cause gay de vingt ans son aîné. Leur lien va peu à peu obliger Victor à assumer son homosexualité, face à Aurélie, d'abord, puis à Charles, qui le somme de faire un choix.

2/3

Avec justesse, Philippe Faucon retrace le combat pour les droits des minorités sexuelles en France à travers trois générations et trois destins d'hommes. Un récit émouvant, porté par un casting de haute volée (Samuel Theis, Stanislas Nordey, Frédéric Pierrot). Deuxième épisode : 1999. Victor, désormais architecte, vit harmonieusement avec Serge, séropositif depuis de longues années ...

1999. Victor, désormais architecte, vit harmonieusement avec Serge et s'est tant bien quel mal réconcilié avec son père. Séropositif depuis de longues années, son compagnon accepte tacitement ses aventures d'un soir. Il travaille dans une association LGBT et défile régulièrement pour réclamer l'adoption du Pacs. En lançant la construction d'un gros projet, Victor se retrouve nez à nez avec Selim, devenu contremaître, comme son père. Leur attirance l'un pour l'autre est restée intacte, mais Selim est marié et père de deux enfants. En marge de leur liaison clandestine, Victor prend peu à peu conscience de son désir d'enfant et convainc Serge d'en adopter un avec lui. Les homosexuels n'obtenant jamais l'agrément nécessaire, Victor doit jouer aux yeux de l'Assistance sociale à l'enfance le rôle d'un célibataire hétéro. Il demande à ses parents de l’aider dans sa démarche …

3/3

Philippe Faucon retrace le combat pour les droits des minorités sexuelles en France à travers trois générations et trois destins d'hommes. Un récit émouvant, porté par un casting de haute volée. Dernier épisode : 2013. Diego, le fils adoptif de Victor et Serge, est en butte à la haine de l'un de ses camarades de lycée, qui s'en prend régulièrement à sa famille homoparentale.

2013. Diego, le fils adoptif de Victor et Serge, est à son tour en terminale. En butte à la haine de l'un de ses camarades, qui s'en prend régulièrement à sa famille homoparentale, il cède parfois à des accès de colère, que Victor refuse de comprendre et condamne. Dans l'ensemble de la société française, le projet de loi sur le mariage pour tous cristallise le débat et les antagonismes. Alors qu'il en avait été incapable avec son propre fils des années auparavant, Charles, désormais veuf, sait trouver les mots justes pour réconforter son petit-fils, qui connaît ses premiers tourments amoureux avec la jeune Noémie. L'autre allié de Diego, face à l'intransigeance de Victor, c'est le toujours compréhensif Serge, dont la santé se dégrade ...

En douceur
De la dépénalisation tardive de l'homosexualité, en 1982, dans la foulée de l'élection de François Mitterrand, à l'adoption de la loi Taubira, Philippe Faucon (Fatima) retrace au travers du destin de Victor et des siens le combat en France des minorités sexuelles pour leur reconnaissance et leurs droits. Une histoire contée en douceur, avec une distance presque apaisée, qui ne gomme pas pour autant la violence symbolique et concrète subie d'une décennie à l'autre par les homosexuels. Au sein d'un casting de haute volée, où chacun incarne son rôle, petit ou grand, avec une intensité retenue (mention spéciale à Chiara Mastroianni, qui fait une apparition lumineuse en assistante sociale sagace), le formidable trio constitué par Frédéric Pierrot, Samuel Theis et Stanislas Nordey porte ce récit émouvant, épuré, à l'humanisme plein de finesse.

Publié dans Télévision

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :